Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

méditation 10 2010

c'est grave docteur ?

C’est grave docteur ?
« Avec un tel gouvernement, avec toutes ces grèves, le problème des retraites, ce que je vois autour de moi et dans le monde, je perds la foi. C’est vrai quoi, y-a-t-il un ordre, un sens à tous mes problèmes, un Dieu qui s’en préoccupe ? » C’est grave docteur ?
La « perte de la foi » n’est-elle pas symptomatique de notre temps ? Peut-être parce que je crois savoir ce qui est proposé par Dieu à travers des sources « douteuses » : la télé, les vagues souvenirs du caté, ce que me dit ma grand-mère (heureusement qu’elle est là d’ailleurs) ou les copains. La religion c’est ringard disent d’autres. Et comme je n’ai pas une grande « culture » religieuse, je grappille des morceaux de traditions par ci, une croyance par là. Je mets tout au même niveau pour me rassurer : « toutes les religions se valent, n’est-ce pas ? » Alors comment choisir ? C’est grave docteur ?
En plus, je vis à côté de personnes souvent déracinées, mal dans leur vie religieuse et qui du coup essaient de retrouver leurs sources en caricaturant leur propre tradition. Et les excès des uns font peur aux autres. C’est grave docteur ?
Et parfois, celui qui croit « savoir » ne sait pas vraiment … Alors, pour nous chrétiens il est important « d’évangéliser », c’est-à-dire de trouver les moyens de proposer l’Evangile d’une manière autre ou nouvelle. Dans tous les cas, la solution passe par une conversion. Et se convertir est aussi difficile pour nous que pour les autres !
Vous connaissez la réponse de Bernadette à son curé : je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire … Il y a un moment où seul l’individu est responsable de sa foi : nous ne sommes pas chargés de faire croire les autres mais de croire nous-mêmes.

Article publié par Henri-Claude Jouvenaux • Publié Lundi 04 octobre 2010 • 1606 visites

Haut de page