Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Méditation 2008-09

Croyants non pratiquants ?

Croyants non pratiquants ?

 

« Oh ! Vous savez, nous, nous sommes croyants mais pas pratiquants. »

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase-là … et pour cause ! Parler de croyants non pratiquants, c’est parler de votre épouse, de votre mari, de vos frères et sœurs, c’est parler de vos enfants ou de tous vos collègues de bureau.

 

Nous, les prêtres, nous entendons souvent cette phrase-là : « nous sommes croyants mais pas pratiquants » :

  • au moment où des jeunes préparent leur mariage, avec beaucoup de sérieux, d’ailleurs, comme des croyants, mais non pratiquants,

  • au moment où une famille se rassemble pour un enterrement,

  • en cette rentrée, au moment où des parents inscrivent leur enfant au catéchisme.

 

Beaucoup le disent soit avec le sentiment de ne pas faire assez : « nous sommes négligents, mal organisés ».

D’autres, le plus souvent, avec cette certitude tranquille qu’ils sont croyants et que c’est bien suffisant et que c’est essentiel. Pourquoi pratiquer ? Est-ce si important que cela d’aller à la messe le dimanche ? Ne vaut-il pas mieux vivre en chrétien toute la semaine ?

C’est là que les choses s’embrouillent ! Après tout, qui a raison ? Comment voir clair ?

 

Vous êtes plus pratiquants que vous le dites

Sans doute, vous ne pratiquez pas la messe du dimanche, mais vous pratiquez tant de valeurs importantes !

 

Mais vous êtes probablement moins croyants que vous le pensez

  • vous ne croyez pas assez que Jésus est quelqu’un de vivant aujourd’hui. Il vous arrive de parler de lui, mais lui parlez-vous ? Le dimanche, les chrétiens se rassemblent pour cela.

  • Vous ne croyez pas assez que la Bible lue en Eglise, proclamée, commentée chaque dimanche est une parole vivante de Dieu. Vous ne venez pas l’écouter.

Si votre foi n’est jamais réfléchie, jamais éclairée, comment restez-vous croyants ?

  • Vous ne croyez pas assez que Jésus ressuscité veut nous communiquer sa vie, son Esprit d’Amour, dans l’Eucharistie notamment. Les chrétiens savent qu’ils vont puiser à une source d’amour régulièrement.

Vous, vous croyez pouvoir vous en tirer tout seuls. Vous êtes en danger !

  • Vous ne croyez pas assez que le dimanche est pour les chrétiens le jour où ils font mémoire du Christ, de sa vie, de sa mort, de sa résurrection. Si vous ne venez jamais avec d’autres, faire mémoire du Christ, vous finirez par en perdre la mémoire.

 

Comme je souhaite qu’en cette rentrée scolaire vous fassiez l’expérience de tout cela !

 

Article publié par Paroisse st Joseph en solesmois • Publié Samedi 22 novembre 2008 • 2153 visites

Le temps de l'Eglise

Lectures du jour :

> Avec Messe Infos

Actualités de l'Eglise

Que reste-t-il de l’année de la miséricorde ?
Que reste-t-il de l’année de la Miséricorde ? Il y a un an nous étions au cœur de ce temps...

En Vendée, une maison où partager la vie et l’Évangile
À la Roche-sur-Yon, un couple de laïcs a initié une vie inédite de fraternité, de service et...

Commentaires du dimanche 23 avril
23 avril 2017, 2éme dimanche de Pâques, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

Homélie du dimanche 23 avril
Dimanche de la Divine Miséricorde

Message Urbi et Orbi du Pape François pour Pâques 2017
Chers frères et sœurs, Bonne fête de Pâques! Aujourd’hui, dans le monde entier, l’Église...

Haut de page